Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

portraitDavid MORATILLE
Guide de Haute Montagne

Age:  36 ans

Passionné par la montagne, je la parcours sous toutes ses formes en professionnel comme en amateur.

Originaire de Haute-Savoie, j'ai rapidement été attiré par la montagne, ce qui m'a amené à arpenter les sommets du Mont blanc, des Fiz, des Aravis et du Chablais. Mais le plaisir n'a pas de frontières et me pousse assez souvent vers d'autres contrées.

Amateur de photos, j'essaye de réunir mes souvenirs afin de les faire partager à mes clients ou autres passionnés de montagne.

27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 11:41

L'enneigement nous permet d'effecter l'approche en ski, les sacs sont plus lourds mais la montée et surtout la descente beaucoup plus rapide.

 

Cascades-de-Sales 8790

La Gabarrou/Bouvard à gauche manque encore un peu de glace. Double cigare est formé.

 

Cascades-de-Sales 8791

 

La grande Cascade se grimpe.

 

Cascades-de-Sales 8793

 

Attaque sur un plaquage.

 

3

 

Premier et second freestanding.

 

8

 

1

 

10

 

Cascades-de-Sales 8805 X

Repost 0
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 13:45

Le match de l'été 2011 n'est pas terminé, ces beaux de début octobre nous donne la possibilité de nous rapprocher de la Meije et grimper l'imposante face sud du Grand Pic par la classique mais non des moindres voie Allain-Leininger.

 

1

 

Nous choisissons un départ de la Bérarde pour rejoindre le Promontoire.

 

2

 

3

 

La face semble en très bonnes conditions. 

 

5

 

Le refuge du Promontoire, pour ceux qui ne connaissent pas. Je vous conseille de visiter le site: http://www.refugedupromontoire.com/

 

6

 

La nuit va être belle, ça promet une belle journée demain.

 

Ci-après notre itinéraire montrant sûrement quelques petites erreurs sans de conséquences sur l'horaire ou la difficultés.

 

4

 

Après un départ vers 5h30 du refuge, nous avons rejoint les rappels pour prendre pied sur le glacier. Dans la nuit, trompé par le recul du glacier, nous avons attaqué le socle peu être un peu trop bas. Après un court passage raide nous avons rejoint une cheminée délitée qui nous a mené sur le fauteuil.

 

7

 

Nous voilà au pied du mur. Xavier me fait une blague en me faisant croire qu'il allait faire la voie en slip!!!

 

8

 

10

 

11

 

Le soleil n'est plus très loin, le rocher devient compact.

 

12

 

Xavier décide de faire un peu de zèle en s'offrant une belle fissure avant de rejoindre le grand dièdre.

 

13

 

14

 

Nous attaquons le grand dièdre avec quelques petits passages où ça grimpe.

 

15

 

La vire de réchappe  vers le glacier carré est à notre portée.

 

16

 

On rattrape 2 cordées (en haut à droite de la photo) qui avaient passé la nuit au niveau de la vire du glacier carré. Nous allons très vite les dépasser du fait qu'ils soient chargés de les équipement de bivouac et qu'ils aient suivi un mauvais itinéraire attiré par un spit de 8mm au milieu d'une dalle( à gauche de la voie Allain-Leininger).

 

17

 

17b

 

La voie part en légère diagonale à droite remontant un système de fissures et rampes.

 

18

 

Enfin, nous voilà au crux, un court dièdre déversant où le sac pèse. Xavier s'y colle!!!

 

19

 

Une zone un peu branlante suit d'où l'on peu apercevoir la brèche Zsigmondy traversée par une cordée.

 

20

 

Le terrain devient plus facile et nous accélérons la cadence.

 

21

 

Les dernières longueurs avant le sommet.

 

22

 

14h30, le BOHNEUR...

 

23

 

24

 

25

 

26

 

Pas pire le temps...

 

27

 

28

 

Xavier se prépare pour la descente sur le Promontoire.

 

29

 

30

 

Retour vers la brèche du glacier Carré.

 

31

 

31b

 

33

 

Un arc en ciel coule du glacier Carré.

 

32

 

Assis sur Le Pas du Chat je contemple la descente.

 

34

 

Ci-dessous le couloir Duhamel.

 

35

 

Content de pouvoir sortir entre les deux cairns de cet entonnoir géant.

 

36

 

On garde des appuis bas pour une meilleure stabilité.

 

37

 

De retour au refuge vers 17h45 soit environ 2h45 de descente. Mais ce n'est pas fini car il faut encore rejoindre la Bérarde.

 

38

Repost 0
Published by Moms - dans ALPINISME
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 18:13

Pour notre séjour dans les Pyrénées nous avions de nombreux projets, malheureusement les créneaux météo étaient très courts et nous ont obligé à faire un choix.

Dans un premier temps le Pic du Midi d'Ausso attirait notre attention, et sans plus d'informations nous avions l'idée de gravir le Piler S. Par chance nous arrivons à réserver nos places au refuge Pombie, parce que cela ne nous dérangeait pas de dormir dans la tente proche du refuge.

 

Pic-d-Ausso 5803

 

Comme prévu le créneau météo se met en place, on part pour une courte marche d'approche pour atteindre le refuge.

 

Pic-d-Ausso 5815

 

De loin le sommet était beau, du refuge il parait énorme avec toutes ces faces rocheuses.

Sans aucun doute le choix du sommet est excellent cependant en nous renseignant un peu, on nous déconseille de nous diriger sur le pilier Sud avec un argument de taille: la longue remontée du pierrier.

Comme nous voulions faire le sommet, nous écartons l'idée pourtant alléchante de faire une voie de la Pointe Jean Santé et décidons finalement de gravir de voie Fouquier dans le Rein de la Pombie.

 

tracé Voie Fouquier

 

Cette voie n'est jamais très dure si on suit bien le tracé, mais là est la difficulté. On trouve quelques pitons dans le tracé, mais attention car il y a aussi quelques variantes qui peuvent rapidement augmenter la difficulté. Dans l'ensemble le rocher est propre est offre un beau est long voyage.

 

Pic-d-Ausso 5842

 

Après avoir rapidement traversé la zone d'éboulement du départ, on remonte des lignes de fissures en direction du grand dièdre caractéristique en forme de livre ouvert.

 

Pic-d-Ausso 5844

 

Suite au grand dièdre, on se retrouve dans une grande dalle rose où l'on suit un système de fissures diagonales avec présence de quelques pitons. On quitte cette diagonale au bout de 2 longueurs en traversant à droite complètement ou en gravissant une petite dalle sans protections.

 

Pic-d-Ausso 5847

 

On arrive au pied d'une petite zone surplombante, que l'on franchit par des écailles et fissures raides pour rejoindre un dièdre avec blocs coincés.

 

Pic-d-Ausso 5850

 

Nous prenons rapidement de la hauteur.

La sortie du dièdre s'ouvre sur un mur raide difficilement protégeable où il est difficile de trouver l'itinéraire le plus facile. Le tout est de viser le verrou fissuré légèrement à droite qui nous permettra de franchir la zone de surplomb.

 

Pic-d-Ausso 5852

 

Cette longueur de fissure vaut le détour, un magnifique dièdre aérien facilement protégeable, un régal!!!

 

Pic-d-Ausso 5854

 

Vive la gymnastique.

 

Pic-d-Ausso 5857

 

On trouve à la sortie une belle écaille détachée pour la pause barres céréale.

 

Pic-d-Ausso 5859

 

La suite n'est pas très dure, il suffit de rejoindre un gros pilier bien visible. Une bonne terrasse herbeuse se trouve au pied.

De là 2 choix possibles. Soit suivre à gauche du pilier le système de fissures raides type cheminée, soit à droite en remontant une dalle sous un surplomb en "arc de cercle" pour sortir dans un petit goulet pierreux.

 

Pic-d-Ausso 5861

 

Sans trop connaître la meilleure option, nous avons choisi de partir à droite. Nous nous sommes retrouvés dans une zone éboulée peu confortable pour l'escalade. Après un court passage surplombant nous avons rejoint une cheminée qui nous a mené au pied du dernier contrefort du Rein de la Pombie.

 

Pic-d-Ausso 5865

 

Cette dernière longueur raide est aérienne remonte un système de petites fissures, quelques pitons sont présents, mais il est préférable de ce protéger avec quelques friends. En tout cas belle longueur pour terminer cette voie.

 

Pic-d-Ausso 5867

 

Reste à marcher jusqu'au sommet du Grand Pic.

 

Pic-d-Ausso 5868

 

La prise du serpent au sommet.

 

Pic-d-Ausso 5874

 

Est maintenant il faut affronter cette fameuse descente de la voie normale où il faut encore garder un peu de concentration.

 

Pic-d-Ausso 5878

 

Pic-d-Ausso 5882

 

Je tenais à vous mettre une belle vache pyrénéennes prise à l'insu de son plein gré. Et oui il faut bien s'occuper en attendant le beau temps.

 

Pic-d-Ausso 5805

 

Et maintenant le tracé:

 

 

tracé Fouquier Partie 3

trace-Fouquier-Partie-2.JPG

Tracé Fouquier Partie 1

 

Merci pour l'acceuil du refuge de la Pombie, aux renseignements apportés par les locaux, guides. MERRRRCCCCIIIII et à bientôt...

Repost 0
Published by Moms - dans ESCALADE
commenter cet article
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 17:32

 

Avis aux grimpeurs qui cherchent une destination sympa pour fuir les zone humides, je vous proposent (si vous ne connaissez pas) Les Riglos. Paysage extraterrestre sortie de terre, escalade complètement déroutante de quoi sortir du train train quotidien.

 

riglos 5768

 

Paysage lunaire, plus on se rapproche et plus les paume de mains se mettent à suinter, les yeux se fixent sur des tour de conglomérats, grandes verticales rouges de 300m de hauteur.

 

riglos 5771

 

Face à ce nouveau terrain de jeu et en prenant compte de notre niveau nous décidons de nous diriger sur le Pison, monument situé à 2min27 du village (en marchant normalement). Nous choisissons de gravir Chooper Chooperior pour tenter d'atteindre le sommet du Pison.

 

tracé

 

Comme il fait rapidement chaud sur cette face plein sud et ne possédant pas de parasol comme ces aventuriers observé en pleine après-midi,

 

riglos 5680

 

nous décidons de faire un départ à la fraîche. Cela était sans compter le décalage horaire avec les Alpes du nord, nous voilà prêt à partir carrément de nuit!!!

 

riglos 5686

 

Enfin bon, après avoir prolongé le petit dèj. pour obtenir un horaire raisonnable, nous attaquons notre voie.

 

riglos 5693

 

riglos 5695

 

Les premières longueurs chauffent les biscoteaux. Quel plaisir! le rocher est sain mais gaffe sur les vires. Le port du casque est vivement conseillé.

 

riglos 5699

 

Difficile de se rendre compte du rocher, alors je préfère vous le montrer de profil pour vous faire une idée.

 

riglos 5701

 

Balls of paradise / paradise of the balls. Lorsque que l'on attaque les longueurs clefs, il faut serrer les fesses, contracter les pectoraux pour ne pas laisser échapper les galets.

 

riglos 5705

 

Ah la longueur de 6c, un dévers déversant et un rétablissement plutôt péchu qui demande d'en garder sous le coude si on veut espérer décrocher l'enchaînement. Désolé pas de photo pour le crux! il faut aller voir pour y croire.

Après, c'est pas fini, et oui ça grimpe encore, un départ bloc au dessus du relais demande de ne pas se la coller. Un long mur vertical qui n'en finit plus. Et une sortie les pieds au dessus du village.

 

riglos 5728

 

Et nous voilà finalement au sommet du Pison pour admirer le balais des vautours à portée de mains.

 

riglos 5718

 

riglos 5742

 

Impressionnante vue sur El Fire.

 

riglos 5747

 

Petite note sur la descente, environ 6 rappels dans une gorge bien exposée au chute de pierres provenant des Vautours, autres grimpeurs et rappels de corde.

 

riglos 5752

 

rappel

 

Une fois la corde replier, il faut environ 1min32 pour atteindre la première bière réhydratante et enfin une douche bien méritée.

 

riglos 5681

 

A suivre: Mallos de Riglos: El Puro

Repost 0
Published by Moms - dans ESCALADE
commenter cet article
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 17:30

Course très parcourue lorsqu'elle est en bonne condition. Rapide d'accès depuis le Plan de l'Aiguille, elle offre que quelques passages délicats dont un très beau mur raide avec un placage de glace.

 

1

 

Lors de l'approche on peu profiter du tracer de la ligne facilement visible à gauche du Rognon du Plan.

Après le passage de la rimaye, on remonte le couloir sous le Rognon pour bifurquer à gauche et remonter quelques petits passages mixtes. Une pente de neige nous amène au pied du crux, un mur raide avec un fabuleux placage de glace que l'on atteint par une petite traversée  sur rocher.

 

3

 

A cause de la fréquentation, Xavier est obligé de faire du tricot.

 

4

 

Maintenant y'a plus qu'à suivre les marches.

 

5

 

Me voilà à la sortie du mur prêt à affronter mon onglée. Après c'est une petite rampe et une belle goulotte de glace.

 

2

 

Au tour de Xavier de me rejoindre. Un beau placage nous attend.

 

6

 

7

 

Le tracé passe normalement à droite, mais ce petit placage nous attire et Xavier préfère rajouter un peu d'exercice.

 

8

 

Le dernier couloir glace et mixte pour retrouver la voie de l'arête Midi-Plan.

 

9

 

10

 

11

 

Quel soulagement de retrouver le soleil, maintenant il faut rejoindre l'Aiguille du Midi.

 

12

 

13

 

14

Repost 0
Published by Moms - dans ALPINISME
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 18:44

Lors d'un petit passage dans les Pyrénées, nous voilà motivés pour la visite d'un canyon local. Notre choix c'est dirigé su le Llech, pas trop long, pas trop dure, ludique, les vacances quoi.

Et bien pas déçus, je dirais même que nous étions ravis, top, génial, dément... à faire absolument mais attention aux pièges.

 

canyon-du-Llech 5598

 

L'entrée du canyon.

 

canyon-du-Llech 5597

 

canyon-du-Llech 5602

 

Suit une cascade de 15m, que certains osent passer en toboggans.

 

canyon-du-Llech 5606

 

canyon-du-Llech 5610

 

Le fameux "trou du cul du Llech".

 

canyon-du-Llech 5620

 

Le "rompé tibia" signalé par une marque rouge sur le rocher en rive droite. Un rocher vous attend au pied de ce petit toboggan (à éviter bien entendu).

 

canyon-du-Llech 5622

 

canyon-du-Llech 5625

 

canyon-du-Llech 5630

 

Le dernier rappel obligatoire.

 

canyon-du-Llech 5637

 

L'enchaînement de toboggans final, de vasques en vasques.

 

canyon-du-Llech 5634

 

LE MEILLEUR POUR LA FIN: LA VIDEO

 

 

Repost 0
Published by Moms - dans CANYONING
commenter cet article
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 18:36

 

Aventure conviviale, dépaysement, paysage et dépassement de soi résume ce séjour entre Val de Cogne et Valsavarenche. Après un petit échauffement entre les moutons et les ânes pour rejoindre le refuge Vittorio Sella où nous passons une première nuit nous décidons de passer directement aux choses sérieuses en prenant de l'altitude. Un départ à la fraîche direction la pointe Rousse (alt: 3621m).

 

LA POINTE ROUSSE

Tour-et-sommet-du-grand-Paradis 4745

 

Sous les premières lueurs de la journée on contemple l'aspect sauvage de ce vallon en montant tranquillement au col de la Rousse.

Tour-et-sommet-du-grand-Paradis 4747

 

Tour-et-sommet-du-grand-Paradis 4749

 

Au-dessus de nos têtes, la pointe Rousse reconnaissable par sa couleur!!!

Tour-et-sommet-du-grand-Paradis 4751

 

Tour-et-sommet-du-grand-Paradis 4753

 

Les premières difficultés: le ruisseau gelé.

Tour-et-sommet-du-grand-Paradis 4755

 

Le col de la Rousse (3193m).

Tour-et-sommet-du-grand-Paradis 4757

 

Tour-et-sommet-du-grand-Paradis 4765

 

C'est une véritable Expé.

Tour-et-sommet-du-grand-Paradis 4766

 

La Grivola et ses 3969m

Tour-et-sommet-du-grand-Paradis 4768

 

Mon Equipe prête à conquérir le sommet par une arête enneigée vertigineuse histoire de s'habituer aux crampons et au maniement du piolet.

Tour-et-sommet-du-grand-Paradis 4771

 

Tour-et-sommet-du-grand-Paradis 4777

 

La traditionnelle photo sommitale.

Tour-et-sommet-du-grand-Paradis 4781

 

Le retour au refuge pour la sieste.

Tour-et-sommet-du-grand-Paradis 4788

 

LIAISON VERS LE REFUGE CHABOT

 

Alors ça c'est le refuge Vittorio Sella au petit matin. Pour faire un peu de pub, très très sympathique... Accueil, nourriture, bar, babyfoot et lit bien entendu.

 

1

 

Départ au levé de soleil avec une rapide rencontre avec les anciens du coin.

 

2

 

3

 

4

 

Petite pause pour profiter de la flore avant d'attaquer les premières hostilités de la journée.

 

6

 

5

 

Le gardien du vallon de Lauson. Certes un peu trouble mais c'est parce qu'il se laisse pas prendre en photo facilement.

7

 

On franchit le col Lauson, avec son chemin aérien taillé dans la roche grise donnant un certain caractère.

8

 

Les pauses sont courtes car la journée est longue.

9

 

10

 

On bascule dans le vallon Levionnaz pour contourner la pointe du Tuf et remonter en direction de la pyramide du Grand Neyron qu'il nous faudra franchir pour rejoindre le refuge Chabot.

 

12

 

Mlles...

11

 

Voici ma dernière image de la journée, on se dirige vers la brèche équipée d'échelles et de câbles.

13

 

LE GRAND PARADIS

 

Après une bonne soirée Génépi, et du coup une petite nuit de sommeil, nous décollons de Chabot pour notre objectif final.

 

A

 

Ma cordée de spécialistes, pas encore réveillés peut-être mais ça va venir!!

B

 

Le mauvais est sur le massif du Mt Blanc au loin, il faut pas traîner...

C

 

Nous nous rapprochons du croisement avec le voie de Victor Emmanuel.

D

 

C'EST PAR OU LE SOMMET?????

E

 

Finalement, on parvient au rocher final, en évitant les bouchons!

F

 

Nous pouvons tranquillement profiter du sommet pendant que derrière on discute des priorités.

G

 

AH ils sont fiers et ils ont raison. Chapeau Messieurs.

H

 

On décide de descendre par Victor Emmanuel pour faire la boucle.

I

 

Une dernière pour la route avec les Summiter.

J

 

Le calme avant la tempête.

K

 

Photo de classe:

Tour-et-sommet-du-grand-Paradis 4797

Repost 0
Published by Moms - dans ALPINISME
commenter cet article
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 07:15

 

Superbe course d'arête en rocher demandant un peu de réflexion pour le parcours. Après la voie Rebuffat dans la face Sud de l'Aiguille du Midi, Frédéric était prêt à effectuer une longue course de rocher. Notre choix s'est penché sur cette intégrale offrant un beau voyage panoramique.

Le beau temps est présent pour notre approche afin de rejoindre le refuge du Couvercle.

 

1

 

2

 

Après une bonne part de tarte, j'effectue une petite approche de repérage pour observer la face sud et surtout le départ de l'arête.

 

3

 

4

 

On clôture la soirée avec un traditionnel couché de soleil.

 

5

 

6

 

Après un départ de nuit  on se réveille avec les pieds sur l'arête.

 

7

 

On enchaîne traversées, fissures, désescalades et quelques petits rappels.

 

8 rappel sur écailles coincées

 

Le premier tiers de l'arête se déroule proche du fil offrant une belle ambiance. Nous attaquons la seconde partie en remontant au mieux le couloir versant Montenvers pour rejoindre l'arête par une série de fissures diagonales.

 

9

 

10

 

Belle vue sur l'Envers des Aiguilles.

 

11

 

Frédéric retrouve ces habitudes de Bleausard en négociant parfaitement ce pas de bloc.

 

12 Pas de bloc

 

On finit par retrouver le fil de l'arête.

 

13

 

Maintenant il faut prendre les passages les plus faciles, ce qui demande par moment un peu de réflexion.

 

16

 

Mais on profite de ce cadre exceptionnel.

 

14

 

15

 

17

 

Finalement de fil en aiguille on rejoint la jonction avec la face sud classique pour faire une petite pose. On aperçoit le gendarme caractéristique.

 

18

 

On remonte le couloir facile pour rejoindre les dernière difficultés.

 

19

 

20 Pas mal

 

21

 

On approche de notre fameux gendarme: Fred t'as tes papiers?

 

22 Comme tu te la pète

 

Quel danseur!!

 

23 Lambada avec le rocher

 

 

Le topo parle d'une fissure 4+ pénible, je pense qu'on l'a trouvé.

 

24 Alors ce 4+ pénible

 

Encore quelques mètres, un petit mur délicat et nous voilà au sommet, SUPER! La Verte et les Droites en arrière plan.

 

25

 

Suit la descente en corde tendue, louvoiement et désescalade pour rejoindre le rappel du bas de la face.

 

26 Pour ton book

 

C'est TOP Fred, retour au Montenvers après cette belle journée.

 

27

Repost 0
Published by Moms - dans ALPINISME
commenter cet article
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 17:55

 

Orages en montagne, partons nous défouler dans les falaises de Presles:

 

- La Discrète ( TD, 250m); Secteur Fhara Kiri.

 

tracé Discrete

 

Un départ de la voie par "Nid d'Aigle" histoire de s'échauffer.

 

la-discrete 4014

 

la-discrete 4017

 

Très beau dièdre en 5c.

 

la-discrete 4023

 

la-discrete 4021

 

La vire à bicyclette.

 

la-discrete 4028

 

On s'active dans une fissure en 5c/6a.

 

la-discrete 4030

 

L'ambiance prend forme, superbe 6b dans un mur jaune-orange compact.

 

la-discrete 4034

 

la-discrete 4044

 

Une vue imprenable sur la falaise et les autres cordées.

 

la-discrete 4035

 

la-discrete 4048

 

Un finish en dièdre - traversée en 5c/6a plein gaz au dessus des surplombs.

 

la-discrete 4049

 

la-discrete 4050

 

la-discrete 4054 

Une sortie un peu tordue en 6a/b, mais une ambiance!!!

 

la-discrete 4060

 

 

Montée en puissance progressive pour s'offrir une voie soutenue dans le niveau 6c/7a/

 

- Arcturus (EDinf, 200m, 6b obl); secteur Chrysanthèmes.

 

tracé Arcturus

 

Un départ en traversée 6a+ un tantinet engagé mais rapidement le plaisir de l'escalade détend le grimpeur.

 

Acturus 4255

 

Un surplomb physique à négocier et l'échauffement est terminé: L2 6c+

 

 

Acturus 4256

 

Nous avons pris le choix de faire un peu d'artif, la variante étant difficile à emprunter et surtout engagée (beau vol pendulaire). La suite de la longueur reste soutenue en 6c/7a avec un passage technique sur gouttes d'eau.

 

Acturus 4257

 

Suivent 4 longueurs en 6c/7a où il faut faire marcher le cerveau et surtout se sortir les doigts du ...

 

Acturus 4258

 

Acturus 4262

 

Acturus 4267

 

Belle voie, longueurs soutenues et techniques appréciables dans le niveau 6c/7a.

 

Mais comme il nous reste de la peau sur les doigts et de la pof dans le sac, nous continuons notre visite du site pour nous diriger vers un secteur moins parcouru.

 

Macaque (ED, 250m, 6b obl); secteur Dalle de Télébus.

 

Tracé Macaque

 

J'avoue notre manque de clairvoyance pour l'approche de la voie. Après des difficultés pour trouver les rappels qui n'étaient pas les bons, louvoiement sur les vires de Télébus, séances de sanglier dans les buis denses on atteint finalement le pied de la voie avec la carrosserie quelque peu entamée. Mais nos efforts ont été récompensés une fois perché sur le rocher, ambiance assurée.

 

Départ en 6a pour finir l'échauffement.

 

1

 

Après un court passage péteux, on traverse les fesses dans le vide: 6b.

 

2

 

Enfin la longueur clef, verticale, déversante, surplombante mais ça déroule pour xavier: 7a/b

Pour info, la longueur passe dans le gros toit en haut de la photo.

 

3

 

Fini les gros muscles, bonjour le mou des doigts, la suite en 7a. Petite déception pour ma part quand je me trouve devant ce pas de bloc sur 2 bi-doigts taillés en XS.

 

4

 

Un petit 6c/7a physiquo-technique et puis nous voilà dans une longueur pleine d'émotion avec une belle traversée pieds à plat en 6c.

 

5

 

6

 

Une longueur pour délailler traversée plein gaz 6a+

 

7

 

Xavier sur son perchoir.

 

8

 

Allez on tient bon, dernière longueur en 7a: départ délicat du relais pour rejoindre un surplomb. On attrape l'inversée, on trouve la force de fermer le bras pour aller chercher une réglette. On monte le pieds, les bras tremblent, mais on s'étend pour rejoindre les plats d'une petite vire. Et là explosion de rire quand on découvre la touche humouristique de l'ouvreur.

 

10

Repost 0
Published by Moms - dans ESCALADE
commenter cet article
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 08:03

Lors d'une randonnée solitaire à la pointe des Verts, alors que j'admirais le magnifique panorama du sommet, je finis par être attiré par un couloir en face Est du Mont Charvet. Ne trouvant pas d'infos sur ce tracé je me mis en tête d'aller voir. Cette hiver 2011 a du mal à ce mettre en place, le ski de printemps commence en janvier. Difficile de ce motiver alors Marion, Xavier et moi décidons d'apporter un peu de piquant à notre journée de ski en partant à l'aventure.

 

Tracé et Variante

 

On décide de partir des Confins, ce qui me semble le plus intéressant vu le manque de neige en basse altitude. On traverse le bas des combes du Grands Crets, Paccaly, Tardevant, Grande Forclaz pour finalement atteindre la combe du Charvet que l'on remonte.

 

IMGP4574

 

Cela nous permet de repérer la goulotte en face nord de la Mamule qui est d'ailleurs encore bien sèche: "Rolling and Scratching" (IV 5+, M5+.450m).

 

IMGP4575

 

On passe proche de la petite Miaz.

 

1

 

Pour finalement atteindre notre premier objectif, le col situé au sud du Mont Charvet. Soleil et paysage au rendez-vous.

Petite Miaz et face nord de la Mamule.

 

IMGP4595

 

Pointe de Chombas, pointe des Verts et sa majesté la pointe Percée.

 

IMGP4591

 

Pour finalement, une fois de plus se tourner vers le massif du Mont Blanc.

 

IMGP4603

 

Un regard sur le départ du couloir Est situé juste sous le col avant de se lancer. La neige est légèrement croûtée mais le soleil commence de l'adoucir.

 

2

 

On se lance dans notre descente sur la combe des Fours.

 

4

 

3

 

Pour rejoindre le couloir repéré qui se situe plus au nord, on décide de descendre en longeant la gauche du couloir.

 

6

 

5

 

Il faut pas se louper car dessous c'est raide et les rochers affleurent.

 

7

 

On arrive au pied de la rampe qui désigne notre futur objectif.

 

8

 

On réussi à remonter ski au pied jusqu'à l'étranglement, pour finir à pied. On découvre un beau couloir fermé dans la face est du Charvet, la neige est encore fraîche.

 

14

 

9

 

10

 

Nous arrivons au bout du couloir barré par un verrou rocheux comme je l'imaginais. Le reste devient plus technique, nous devons être 100m sous le sommet.

 

IMGP4604

 

IMGP4605

 

Maintenant il faut descendre car notre journée n'est pas finie et il commence à faire faim.

 

11

 

12

 

13

 

Après une petite pause dans la sauvage combe des Fours, on remet nos peaux pour atteindre le col de la Grande Forclaz.

 

15

 

Nous voulions à la base remonter à l'Ambretta, mais nous avons déjà fait une belle journée et les conditions n'ont pas l'air idéales vu du col. Du coup on finit par descendre la combe de la Forclaz, sous la face nord de Tardevant pour revenir sur les Confins par le Chalet de Paccaly d'en Haut.

 

IMGP4615

Repost 0