Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

portraitDavid MORATILLE
Guide de Haute Montagne

Age:  36 ans

Passionné par la montagne, je la parcours sous toutes ses formes en professionnel comme en amateur.

Originaire de Haute-Savoie, j'ai rapidement été attiré par la montagne, ce qui m'a amené à arpenter les sommets du Mont blanc, des Fiz, des Aravis et du Chablais. Mais le plaisir n'a pas de frontières et me pousse assez souvent vers d'autres contrées.

Amateur de photos, j'essaye de réunir mes souvenirs afin de les faire partager à mes clients ou autres passionnés de montagne.

13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 17:07
Voilà une voie très instructive pour les amateurs de terrains d'aventure, la raideur de la belle paroie rouge donne l'ambiance, les passages en artif apportent du piquant voir quelques gouttes de sueurs. Après une nuit de pluie qui nous a fait hésiter à sortir nos chaussons, Joris et moi même avons décidé de gravir cette voie mythique. Après une marche d'approche humide, une fois arrivé au pied de la paroie rouge on remarque avec stupeur que la seule ligne sèche était celle que nous avions choisi. Donc pas le choix, maintenant il faut y aller...


 Conseil pour la marche d'approche, ne faites pas
 comme mon compagnon de cordée, évitez les sandales!


















  La voie commence par deux longueurs 5c et 6a histoire
  de s'échauffer, ensuite on découvre la première longueur
  de A1 pour passer un bombement à l'aide des crochets
  gouttes d'eau. Heureusement il y a quand même de
  l'équipement en place car c'est bien compact.




Après une courte traversée délicate, on escalade un dièdre athlétique.


 Ensuite il faut se lancer dans une traversée peu équipée,
 et heureusement pas trop difficile, le tout ambiance.



















  Pour la longueur suivante suit une fissure en 6c athlétique
  un peu grasse. Il est conseillé de ne pas s'arrêter au
  relais et d'enchainer avec la longueur suivante pour éviter 
  se prendre un gros facteur 2.































Cette longueur est magnifique, le rocher rouge est structuré de nombreuse gouttes d'eau. C'est aussi là où il faut enchainer 5 mètres de crochets sans protections au dessus du relais, on peut aussi faire un mix escalade-artif ou alors si vous ètes dotés de doigt en acier vous pouvez enchainer ce passage coté 6c voir 7a.


Ensuite on traverse sous un surplomb, passe un bombement pour remonter une raide fissure équipée.




























Nous avons fait encore 2 longueurs en beau rocher gris criblé de gouttes d'eau pour s'échapper par une vire évitant les deux dernières longueurs peu attirantes.





















Et voilà encore une journée bien remplie, je pense qu'on a
bien mérité notre petite mousse au bar de Presles (à boire avec modération).





Partager cet article

Repost 0
Published by Moms - dans ESCALADE
commenter cet article

commentaires