Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

portraitDavid MORATILLE
Guide de Haute Montagne

Age:  36 ans

Passionné par la montagne, je la parcours sous toutes ses formes en professionnel comme en amateur.

Originaire de Haute-Savoie, j'ai rapidement été attiré par la montagne, ce qui m'a amené à arpenter les sommets du Mont blanc, des Fiz, des Aravis et du Chablais. Mais le plaisir n'a pas de frontières et me pousse assez souvent vers d'autres contrées.

Amateur de photos, j'essaye de réunir mes souvenirs afin de les faire partager à mes clients ou autres passionnés de montagne.

9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 06:51
La face Nord Ouest du Dôme des Ecrins se dresse au fond du vallon de Bonnepierre. La Mayer-Dibona est  une belle façon d'atteindre le sommet du Dôme. La partie basse remonte un couloir profond tel que cela nous rappel une piste de bobsleigh. De ce fait il est conseillé de partir tôt et d'éviter de multiplier les cordées dans cette voie. Le vallon de Bonnepierre ne comporte pas de refuge et donc le seul moyen de se rapprocher est de faire un bivouac sur le haut de la moraine.
Pour ce parcours on a avec Pascal choisi une autre option: Bivouac sur le parking de la Bérarde, départ tôt et on enchaîne.


Après un réveil difficile vers 3h30, on remonte la moraine de Bonnepierre pour passer la rimaye vers 6h et nous engager dans la voie.

















Les petits yeux du matin et l'immense cirque au dessus de notre tête.

















On en a fini avec la pente de neige. Le passage en glace direct n'étant pas en condition nous contraint à louvoyer dans les vires en mixte à gauche pour rejoindre le pied du bastion rocheux.



















On domine la face avec vue sur le Clocher des Ecrins.


On arrive au pied du grand dièdre qui va nous ramener sur le fil de l'arête NW où le soleil brille avec éclat. comme on aime pas la dalle on choisi le départ direct du dièdre. Le passage est légèrement déversant et difficile à protéger mais une traction d'un bras sur une écaille branlante est s'en est fini du crux.

















Le dièdre est un peu délicat, il faut être attentif à ce que l'on prend. Ensuite on remonte l'arête pour basculer versant Nord.
































The TOP.


Seul au sommet, ça se lâche, pas trop car le vent empêche Pascal de montrer son c...
Il est à peu près 11h30, on va tranquillement redescendre par le col des Ecrins pour rejoindre la Bérarde et le bar.

                                                                                                     



















Le glacier Blanc et la descente du col des Ecrins.








Ce qui est dommage en évitant le bivouac sur le sommet de la moraine de Bonnepierre c'est que l'on loupe le magnifique couché de soleil sur le Dôme des Ecrins. Heureusement j'étais venu quelques jours avant en repérage.


Partager cet article

Repost 0
Published by Moms - dans ALPINISME
commenter cet article

commentaires

Scal 09/08/2009 19:39

Si vous voulez voir mon c... va falloir attendre la prochaine course!
Pourquoi Momo tu parles toujours de bar et de bières après les courses? Je vais finir par croire que nous faisons partis des montagnards alcooliques anonymes...;)

Moms 11/08/2009 20:11


Au moins on a la chance d'atteindre le bar avant qu'il soit fermé